Chuck Norris

Si Chuck Norris s’était intéressé à Harry Potter, l’épilogue n’aurait pas été aussi niais.