Les Belges font du trafic d’animaux

Un couple belge d’une cinquantaine d’années se livre à un trafic d’animaux sauvages entre le Zaïre et Bruxelles. Ce jour-là, il transporte illégalement une petite chauve-souris et un minuscule putois extrêmement rares et faisant partie des espèces protégées. Le mari cherche comment passer la douane sans encombre puis s’adresse à sa grosse femme :
– Oleï oleï ! J’ai une idée de génie : je vais mettre la chauve souris sur mon torse avec du scotch double face, et si on me demande, je dirai que c’est un T-shirt de Batman !
– Oh mon chéri, comme tu es intelligent, ça en est ça une bonne idée une fois, mais que fait-on du putois. Eh bien le putois est si petit que tu vas le cacher dans ta culotte, personne n’osera y aller voir !
– Mais tu n’y penses pas ! Et l’odeur ?
– Oh ce n’est pas grave l’odeur, s’il meurt, il meurt !